Partir sur les chemins à bicyclette

Par eurelien.fr
//  Publié le
06-05-2021
//  Mis à jour le 06-05-2021
Temps de lecture : 18 min

Avec sa réputation de département plat, même si certaines côtes viennent contredire cette idée toute faite, l’Eure-et-Loir apparaît comme une terre idéale pour la pratique de la petite reine.

Quatre grandes boucles vélo y sont répertoriées, qui déclinent un grand nombre de parcours à réaliser, du plus facile au plus ardu. La très médiatisée Véloscénie, l’une des véloroutes françaises les plus en vogue, passe par nos campagnes et nos villes. Elle traverse le département d’Epernon à Nogent-le-Rotrou, en passant par Chartres, Châteaudun, Illiers-Combray et Thiron-Gardais.

Mais trois autres véloroutes croisent aussi l’Eure-et-Loir : la Saint-Jacques à vélo, qui longe les voies du circuit pédestre de Saint-Jacques de Compostelle, la Vallée Royale de l’Eure, en cours de construction, qui, à terme, reliera les véloroutes de La Seine à vélo et de La Loire à vélo, ainsi que le circuit de la Vallée du Loir à vélo (cf. parcours 6). Il existe aussi tout un réseau de pistes et sentiers cyclables qui maillent l’ensemble du département.

On assiste d’ailleurs à la hausse vertigineuse des locations de vélo, ainsi qu’à l’augmentation de la demande d’un autre type de loisirs pour les courts séjours augmente : il y a une envie de nature loin des voitures..

Cet été, on va se faire une toile, sur la Véloscénie !

Cet été, une opération spéciale va permettre de renouer avec le cinéma, dont les salles obscures sont fermées depuis si longtemps.  C’est le retour du cinéma en plein air, avec l’opération proposée par l’association Ciné-cyclo : dans les villages traversés par la Véloscénie, des courts-métrages seront proposés, sélectionnés par les élus locaux sur des thématiques locales. « Ainsi, au terme d’une journée de vélo sur les routes de campagne, on pourra, comme on se retrouve au coin du feu, se retrouver autour d’une belle toile », précise Philippe Rossat, directeur de l’Office de tourisme de Chartres. à épernon, par exemple, qui fut le décor de certaines scènes de la Guerre des boutons, on pourra voir, gratuitement, un court-métrage autour du tournage de 1962. Le programme est en cours de finalisation.

Parcours 1 Véloscénie : Epernon - Maintenon

En partant de la gare d’épernon, l’itinéraire sillonne la vallée de l’Eure via une succession de petites routes calmes et partagées longeant la Drouette, petite rivière locale, jusqu’à la belle ville de Maintenon.
Son château, qui abrita les amours secrètes de Louis XIV et de Madame de Maintenon, est désormais propriété du Conseil départemental.
Il laisse ouvert, toute l’année, son parc romantique. L’occasion de flâner dans les jardins à la française créés par André Le Nôtre qui donnent sur la majestueuse perspective de l’aqueduc de Vauban.
Et si vous faites cette balade un jeudi, vous pourrez profiter du petit marché qui s’installe sur la place devant le château.

Infos pratiques

Durée : 1h07

Distance : 17,7 km

Départ : Gare d'Epernon

Niveau : habitué

Parcours 2 Véloscénie : Maintenon - Chartres

Au départ de Maintenon et de son élégant château, les arches de l’aqueduc plantent le décor de l’itinéraire qui serpente au cœur de la vallée de l’Eure et offre au détour d’un paysage champêtre une perspective sur la cathédrale de Chartres.
Au bout d’un itinéraire tout en douceur, la visite de Chartres permet de découvrir la célèbre cathédrale qui surplombe la vieille ville où se nichent des merveilles comme la maison Picassiette ou encore le Centre international du vitrail.
Et le samedi matin, le cycliste appréciera, après le calme des routes champêtres et la sérénité des monuments historiques, le foisonnement du marché sous la halle de la place Billard.

Infos pratiques

Durée : 1h19

Distance : 19,9 km

Départ : du Château de Maintenon

Niveau : facile

Parcours 3 Véloscénie : Chartres - Illiers-Combray

En quittant la cathédrale Notre-Dame de Chartres, l’itinéraire emprunte un réseau de pistes cyclables qui, par la vallée de l’Eure, fait traverser le plateau de la Beauce jusqu’à Fontenay-sur-Eure.
C’est un environnement agricole typiquement beauceron que l’on découvre, à travers de petites routes charmantes et plus vallonnées, qui conduisent dans le Perche.
Au bout de celles-ci, on rejoint Illiers-Combray et, sur les traces de Marcel Proust, on peut visiter la maison de sa Tante Léonie, flâner dans le jardin du Pré Catelan dessiné par son oncle, ou se laisser tenter par une madeleine fabriquée selon la recette originale, cette même douceur que dégustait Proust…

Infos pratiques

Durée : 2h10

Distance : 36,65 km

Départ : de la cathédrale de Chartres

Niveau : habitué

Parcours 4 Véloscénie : Illiers-Combray - Thiron-Gardais

L’itinéraire quitte Illiers-Combray et le souvenir de Proust par une très courte piste cyclable enjambant un ravissant cours d’eau. C’est le moment d’aborder une petite route plus délicate qui mène à l’intersection avec la D922.
Il convient de rester vigilant, jusqu’à l’entrée du petit village de Méréglise. Là, on peut se détendre à nouveau, en roulant sur de petites routes à faible trafic et profiter de deux passages en sous-bois bien agréables, par temps chaud. Sur le chemin, on se laisse saisir par le spectacle du château défensif médiéval de Frazé, avec ses douves sèches, ses mâchicoulis, son pont-levis et sa décoration gothique flamboyante. Pour finir, on s’accordera une pause à l’abbaye de Thiron-Gardais et au collège royal et militaire racheté et restauré par le célèbre Stéphane Bern.

Infos pratiques

Durée : 1h40

Distance : 25,18 km

Départ : du centre-ville d’Illiers-Combray

Niveau : Habitué

Parcours 5 Véloscénie : Thiron-Gardais - Nogent-le-Rotrou

Il est temps de laisser derrière soi l’abbaye de Thiron-Gardais et l’ancien collège royal, propriété de Stéphane Bern, pour une étape plus sportive aux dénivelés plus marqués.
On entre dans le paysage vallonné du Perche, on traverse au passage de magnifiques villages authentiques.
Les routes sont plus sinueuses, plus variées et plus pittoresques aussi. Elles demandent plus d’efforts mais offrent des points de vue inoubliables.
Au cœur du Parc naturel régional du Perche, c’est le moment de faire le plein d’images bucoliques et paisibles. Un ultime effort  permet d’atteindre le château qui surplombe toute la vallée de l’Huisne. Dans ce domaine médiéval des Comtes du Perche, des fêtes percheronnes et des combats de chevaliers enchantent les lieux.

Infos pratiques

Durée : 1h16

Distance : 19,4 km

Départ :  de l’Abbaye de Thiron-Gardais

Niveau : confirmé

Parcours 6 Véloscénie : Illiers-Combray - Châteaudun

Il est également possible d’emprunter d’autres chemins que ceux de la Véloscénie. Des chemins de traverse comme celui moins connu qui mène le cycliste du pays de Marcel Proust à l’un des cent plus beaux « Détours de France » : Châteaudun, son château, ses grottes du Foulon, son théâtre à l’italienne. Pour cela, il faut mettre le cap au Sud quand on quitte Illiers-Combray. On roule alors à travers champs et prairies pour rejoindre la cité médiévale de Bonneval, surnommée La petite Venise de Beauce, et son canal navigable sans permis. Les petites routes jalonnées « Vallée du Loir V47 » et des départementales à faible trafic font vite oublier les quelques kilomètres sur la D941. Attention au balisage de la Saint-Jacques à vélo qui partage l’étape. Au bout du chemin, le beau château de Châteaudun, juché sur un promontoire rocheux et la ville haute qui surplombe le Loir, attendent les visiteurs.

Infos pratiques

Durée : 2h35

Distance : 19,4 km

Départ :  du centre-ville d’Illiers-Combray 

Niveau : confirmé

 

A ne pas manquer dans l'actualite

30 Conseillers départementaux à vos côtés
Le Fabuleux Noël du château de Maintenon rouvre ses portes.
Les ambassadeurs du sport eurélien visent Paris 2024