L’Eure-et-Loir au galop

Par eurelien.fr
//  Publié le
10-05-2021
//  Mis à jour le 10-05-2021
Temps de lecture : 21 min

L’image du cow-boy qui parcourt les vastes plaines de l’Ouest américain pousse les amateurs de longues chevauchées à se tourner vers l’équitation hors des contraintes des carrières ou manèges.

La randonnée équestre offre une sensation de liberté inégalable à qui possède un cheval ou au moins sait le monter. En Eure-et-Loir, quelque 250 km de sentiers balisés sont accessibles à cheval. De quoi ravir les passionnés d’équitation de pleine nature, ceux qui apprécient de franchir les portes du box pour une promenade en campagne.

Entre massifs forestiers du Perche, vallées enclavées et chemins de plaines de Beauce, cavaliers et montures vont pouvoir s’en donner à cœur joie. Sept parcours, de niveaux et de longueurs différents, sont détaillés sur le site randonnees.eurelien.fr mais vous pourrez également compter sur le site d’Eure-et-Loir tourisme tourisme28.com pour vous orienter vers d’autres expériences, notamment si vous ne possédez pas de cheval mais souhaitez néanmoins pratiquer dans la nature : « Le tourisme équestre est assez peu structuré dans le département mais il existe, même s’il est surtout le fait de propriétaires qui pratiquent sans forcément suivre des circuits balisés. Il y a cependant quelques fermes et centres équestres qui proposent des randonnées mais c’est toujours très compliqué de mettre des novices sur un cheval pour de longues randonnées », note Carole Rossi, responsable marketing et administration générale pour Eure-et-Loir tourisme. Rando camarguaise, attelage, monte western, poneys ou même ânes : il y a forcément en Eure-et-Loir une randonnée équestre faite pour vous.

Des balades semi-nocturnes à cheval à Yèvres

À la ferme équestre du Grand Epinay, à Yèvres, on peut expérimenter une autre forme de randonnée à cheval : la balade semi-nocturne. Les vendredis soirs, en pleine saison (juillet-août principalement), il est possible de partir pour deux heures de promenade à cheval avec gilet fluo et lampe frontale, autour de la structure. La balade commence en fin de journée et se termine, à la seule lueur de sa lampe, dans la nuit noire. Elle est proposée aussi bien aux cavaliers expérimentés qu’aux plus novices et s’adapte au niveau des participants : au pas tout le long pour les débutants, au trot voire au galop pour les cavaliers aguerris. Galoper en pleine nature, la nuit procure des sensations inoubliables.
Renseignements : Carole Quentin, Ferme équestre du Grand Epinay, 28160 Yèvres. Cquentin8orange.fr.

Ruée… sur les stages d’été dans les clubs !

C’est le moment de réserver sa place avant qu’elles ne soient toutes prises…Les clubs hippiques du département en mesure d’en proposer ont tous une offre de stages pour les vacances d’été qui, cette année, auront un goût de liberté tout particulier. Si l’équitation vous a toujours tenté ou que vous avez envie d’y revenir après ces mois de privation de nature et de liberté, c’est l’occasion. En général, il s’agit de stages d’une semaine avec reprises en manège, soins aux chevaux ou poneys, et balades dans la nature, voire trec à cheval (technique de randonnée équestre de compétition).

L’astuce « nature à respecter »

En mettant pied à terre en pleine campagne ou si vous faites une halte à l’abreuvoir pour faire boire votre monture, n’enlevez surtout pas le bâton que vous y trouverez peut-être. Il a été posé dans l’eau à dessein. Il permet de sauver la vie des petits animaux sauvages de tous poils, plumes et autres abeilles qui peuvent ainsi trouver un appui et ressortir de l’eau sains et saufs si par malheur l’un d’entre eux est tombé dans l’abreuvoir.

Parcours 1 : La forêt domaniale de Dreux

 

Qui aime le cheval ne peut qu’apprécier les belles allées cavalières des forêts soigneusement entretenues. C’est le cas de la forêt domaniale de Dreux, qui s’étend sur 3 300 hectares et possède un remarquable réseau d’allées et de layons propices à la promenade notamment équestre.
Vous cheminerez sur l’agréable piste cavalière qui offre un beau panorama sur la vallée de l’Eure et croiserez, sur votre passage, les ruines du château de la Robertière, le vallon du Gué des Grues, l’abbaye du Breuil-Benoît ou encore traverserez les villages de Saint-Georges-Motel et de Montreuil : autant de jolies découvertes au détour d’un petit trot ou d’un galop qui vous laisseront d’agréables souvenirs.

Infos pratiques

Durée : 2h45

Distance : 22 km

Départ :  du club pavillon de chasse d’Abondant

Niveau : Facile

 

Parcours 2 : Le bois des Brouillets à Montigny-sur-Avre

 

 

Si le nom de Montigny désigne un château fort bâti sur une « montagne » ou un « mont », la forteresse de Montuel, qui domine la rive sud de l’Avre, a certainement inspiré son nom au village de Montigny-sur-Avre.
Un superbe château s’y cache derrière de hauts murs. C’est de l’église du village que débute cette randonnée de 43 km, qui traverse le bois des Brouillets, au nord de Brezolles, un territoire enclavé entre la vallée de l’Avre et celle de la Meuvette. Au détour de la balade, le cavalier et sa monture pourront aller jusqu’à Dampierre-sur-Avre et Prudemanche, aux confins de Laons. Sur le chemin, il ne faut pas manquer le dolmen dit « pierre de Badainville » ainsi que les arcades de Marigny.

Infos pratiques

Durée : 4h30

Distance : 43 km

Départ :  de l’église de Montigny-sur-Avre

Niveau : Difficile

Parcours 3 : Le bois des Brouillets à Montigny-sur-Avre

 

Si le nom de Montigny désigne un château fort bâti sur une « montagne » ou un « mont », la forteresse de Montuel, qui domine la rive sud de l’Avre, a certainement inspiré son nom au village de Montigny-sur-Avre.
Un superbe château s’y cache derrière de hauts murs. C’est de l’église du village que débute cette randonnée de 43 km, qui traverse le bois des Brouillets, au nord de Brezolles, un territoire enclavé entre la vallée de l’Avre et celle de la Meuvette. Au détour de la balade, le cavalier et sa monture pourront aller jusqu’à Dampierre-sur-Avre et Prudemanche, aux confins de Laons. Sur le chemin, il ne faut pas manquer le dolmen dit « pierre de Badainville » ainsi que les arcades de Marigny.

Infos pratiques

Durée : 4h30

Distance : 43 km

Départ :  de l’église de Montigny-sur-Avre

Niveau : Difficile

 

Parcours 4 : Plaine et vallée de l’Yèvre à Arrou

 

Entre collines du Perche et plaine de Beauce, il est un territoire dunois qui flirte élégamment avec les frontières du Loir-et-Cher : c’est sur ce circuit de toute beauté, jalonné par une grande variété de paysages que vous circulerez, avec votre cheval, au long de 35 km d’une randonnée plutôt réservée aux cavaliers aguerris.
Depuis le plan d’eau du Pont Foulon jusqu’au château de Courtalain en passant non loin de celui de la Touche-Hersant, le circuit fait une belle boucle de Châtillon-en-Dunois à Langey en passant par Saint-Pellerin et Lanneray. Le tout avec une halte possible à la Ferme Moulin qui vous régalera de ses fromages de vache.

Infos pratiques

Durée : 4h45

Distance : 35 km

Départ : du plan d’eau du Pont Foulon, à Arrou 

Niveau : Difficile

Parcours 5 : Plaines et vallées du Dunois

 

Au départ du centre équestre de Châteaudun, cette belle et longue (près de sept heures) balade équestre raconte l’histoire de l’activité industrielle au siècle dernier, à travers de nombreux moulins à eau que l’on peut y croiser. Elle propose une boucle de quelque 44 km qui, de Saint-Denis-les-Ponts, vous amène à la Basse-Plaine, lieu qui réunit, à Cloyes-les-Trois-Rivières, huit étangs sur 19 hectares de plan d’eau. Vous passez, ensuite, par Montigny-le-Gannelon où vous pouvez admirer le remarquable château Renaissance entouré de son parc de 15 ha et qui a vue sur le Loir. Puis le circuit remonte vers Lanneray en coupant l’Yerre en passant à proximité du superbe Jardin de la Duchaylatière, créé par Jean-Pierre Coffe.

Infos pratiques

Durée : 7h00

Distance : 44 km

Départ :   du centre équestre dunois

Niveau : Difficile

Parcours 6 : La Vallée de la Meuvette

Aux confins de l’Eure-et-Loir, à deux pas ou presque de la Normandie, la plaine du Thymerais s’offre aux cavaliers et leur monture, avec une longue balade de 47 km au départ de la vallée de l’Avre.
Constituée pour partie d’une boucle et d’un trajet à reprendre au retour, cette jolie randonnée rejoint, dans sa deuxième étape, le cours de la Meuvette et un paysage à la fois boisé et légèrement vallonné.
Un circuit presque 100% nature, sur lequel vous aurez le temps de laisser vagabonder votre esprit. Une vraie déconnection pour se laisser prendre par le charme de la nature.
Six heures de balade dont on sort peut-être éreinté mais tout à fait serein.

Infos pratiques

Durée : 6h00

Distance : 47 km

Départ :  de l’église de Montigny-sur-Avre

Niveau : Difficile

 

 

A ne pas manquer dans l'actualite

Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE), à vos remarques !
Garantir la sécurité des automobilistes en hiver
Nouvelle édition du Salon des Aidants, à Vernouillet